×
Archives du blog
Recherche de blog

L’impact socioculturel de nos cafés grâce à une coopérative Camerounaise

Découvrez l’impact socioculturel de nos cafés au Cameroun, avec la vente des produits issus du commerce équitable, de l’agriculture raisonnée et biologique.

L’effet positif de la culture du café pour les agriculteurs

L’épicerie fine, Noix d’ébène, s’engage sur plusieurs axes qui permettent de répondre aux différents critères établis par la coopérative Sondason. Par exemple, le circuit court pour la distribution du café est priorisé, les produits proposés sont achetés et vendus à leur juste valeur. De plus, nous nous assurons que les agriculteurs peuvent vivre décemment de leur travail et que nous ayons une relation sur la durée avec des règles équitables. 

Le Cameroun n’est pas un pays de consommateur de café, donc le café reste principalement un produit d’exportation.  Les agriculteurs peinent alors à trouver la motivation pour améliorer la qualité du café cultivé, car ils ne le consomment pas. Cependant, le café faisant partie d’une plantation de polyculture, l’agriculteur continue de cultiver le café tout en exploitant les autres fruits comme l’avocat, le pamplemousse et autre, afin de subvenir à ses besoins en les revendant. Le rôle de la coopérative est de soutenir ces agriculteurs et de les encourager à produire un café de qualité.

Noix d’ébène récupère le café dans la plantation et le vend à un torréfacteur en éliminant six intermédiaires, l’impact positif de l’intervention de la coopérative est que cela augmente alors naturellement les revenus des producteurs de café.

Les projets du village : un impact socioculturel grâce au café

Nous reversons à chaque agriculteur un supplément en fonction de la note qu’ils obtiendront pour la qualité du café qu’ils produisent au cours de l’année. La coopérative utilise un pourcentage des revenus pour améliorer la vie des habitants et pour financer les projets du village, qui sont : le projet scolaire, le soutien à la jeune fille et la quête solidaire pour soutenir les familles dans leur vie quotidienne.

La coopérative Terra Noun propose en plus de cela, un appui social auprès du village en créant une bourse de livres pour permettre aux enfants des agriculteurs de se fournir en matériel nécessaire pour leur vie scolaire, l’école primaire et le collège. Les enfants reçoivent une éducation plus complète et cela leur permet de se projeter dans un avenir autre que l’agriculture.

Le projet du soutien à la jeune consiste à apporter plus de connaissances aux femmes et leur offrir la possibilité de s’instruire en les formants à l’informatique et aux langues grâce aux compétions de Français organisées dans le village. La coopérative soutien les jeunes filles en finançant les formations ainsi que fournir les équipements, afin de les accompagner dans leur éducation et leur proposer un avenir différent selon ce qu’elles choisiront de faire, car la coopérative s’occupera de financer ses études si elles souhaitent le faire hors du village.

Le but de la coopérative et l’impact socioculturel de nos cafés permet de générer des revenus suffisants aux paysans et d’effectuer des actions sociales pour créer de la cohésion dans le village.

Menu